Une stratégie européenne en matière de compétences  11/12/2020

contract-1464917_1920

Dans le cadre de sa stratégie de relance, la Commission européenne met en exergue la nécessité d’une action amplifiée dans le domaine de la formation afin de permettre aux entreprises européennes de soutenir leur compétitivité, de préserver les emplois des travailleurs européens et de préparer ceux-ci aux emplois de demain. Face à l’accélération simultanée des transitions numérique et écologique, mais également des besoins induits par la crise économique, la Commission Européenne a présenté le 1er juillet dernier une nouvelle stratégie en matière de compétence pour l’emploi.

Afin d’atteindre à l’échelle européenne d’ici 2025 – 50% d’adultes participants à un apprentissage dans l’année, 20% de demandeurs d’emploi ayant récemment suivi un apprentissage et 70% d’adultes maîtrisant les compétences numériques essentielles – la Commission Européenne propose de déployer 12 actions dont :·

  • Un Pacte pour les compétences: réunissant les acteurs publics et privés, celui-ci sera lancé en novembre 2020 lors des European Vocational Skills Week et concentrera son action sur les écosystèmes industriels stratégiques identifiés dans la nouvelle stratégie industrielle européenne, notamment ceux le plus durement touché par la crise –notamment la santé, la construction, l’automobile et les transports, ainsi que le tourisme, mais également sur les priorités du Green Deal. Un point d’entrée unique sera proposé pour présenter les financements et programmes disponibles en faveur du développement des compétences. Cette initiative s’articulera avec les autres initiatives européennes en matières de formation, dont l’initiative Digital Skills and Jobs Coalition ou l’Alliance Européenne pour l’Apprentissage. Cette dernière sera renouvelée, afin de soutenir l’apprentissage dans son rôle essentiel pour la reprise, en aidant les PME à proposer des offres d’apprentissage et à mobiliser les autorités locales et régionales.
  • Renforcer l’utilisation et le traitement des données via l’intelligence artificielle permettant de définir au plus près de la réalité du marché du travail les besoins futurs en matières de formation, notamment en s’appuyant notamment sur le projet du Cefedop ;
  • Déploiement de l’initiative Universités européennes ;
  • Favoriser la création d’écosystème de compétences, notamment dans le cadre de l’initiative relative aux centres d’excellence professionnelle, contribuant aux stratégies régionales, économique et sociale, d’innovation et de spécialisation intelligente.

La Commission proposera à la rentrée 2020, un plan d’action renouvelé afin de « mettre l’Europe à niveau en matière de compétences numériques, tant pour les jeunes que pour les adultes ». Elle soutiendra également les formations Jump-Start, formations intensives de courte durée en matière de compétences numériques, ainsi que les formations à destination des PME.·

  • Développer des micro-qualifications – cours ou module de formation de courte durée – qui permettent d’encourager le perfectionnement et l’acquisition de compétences tout au long de la vie via des normes européennes relatives à la reconnaissance ;
  • Une Plateforme Europass rénovée pour davantage de fonctionnalités et de services pour la gestion des compétences et des carrières tout au long de la vie

Le 1er juillet 2020, la Commission européenne a présenté un paquet de mesures intitulé «Soutenir l’emploi des jeunes : un pont vers l’emploi pour la prochaine génération» visant à faciliter l’entrée des jeunes sur le marché du travail. La commission proposera dans les mois à venir d’autres initiatives en faveur de l’emploi des jeunes notamment à destination des réseaux pour les jeunes entrepreneurs, mais également dans le cadre de son plan d’action pour l’économie sociale et solidaire prévu pour 2021 qui sera axé sur la jeunesse.