Vers une Europe plus sociale : lancement du plan d’action en faveur de l’emploi et l’inclusion  23/03/2021

Photo de Norma Mortenson provenant de Pexels
Photo de Norma Mortenson provenant de Pexels

Un plan d’action vient d’être lancé par la Commission européenne ce jeudi 4 mars pour renforcer les droits sociaux de tous les citoyens en Europe. Cette démarche met l’accent sur l’intégration au marché du travail, les compétences professionnelles et les droits des travailleurs .

Afin de combattre la pauvreté en Europe et de faciliter une relance économique plus juste et inclusive, ce plan d’action se donne trois objectifs à atteindre d’ici 2030 : un taux minimum de 78% des personnes de 20 à 64 ans ayant un emploi ; la participation annuelle à des formations pour au moins 60% des adultes en Europe ; la diminution d’au moins 15 millions des personnes en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale au sein de notre continent. 

Ce plan d’action vise à renforcer la mise en œuvre du pilier européen des droits sociaux, présenté lors du sommet social de Göteborg (Suède) en novembre 2017, reposant sur 20 principes essentiels en matière d’emploi, des compétences et de protection sociale dans l’Union européenne.  

Parmi les principales mesures présentées figurent  

  • La création au cours de l’année d’une plateforme européenne pour lutter contre le sans-abrisme, la publication d’une initiative en faveur du logement abordable  
  • Un cadre sur les normes de protection des travailleurs, afin d’améliorer la santé et la sécurité sur les lieux de travail.  
  • Une Garantie pour l’enfance qui devrait aussi voir le jour en 2021, pour veiller à ce que tous les enfants en Europe aient un accès effectif à des services essentiels en matière de soins de santé et d’éducation.  

En outre, une nouvelle mesure visant à soutenir le marché européen du travail, durement touché par la crise du covid-19, est le Soutien Actif et Efficace à l’Emploi (EASEA, selon son acronyme anglais). Cet instrument permettra de fournir des orientations aux Etats membres afin de leur accompagner dans les transitions numérique et verte des différents secteurs professionnels. 

Un nouveau tableau de bord permettra également à la Commission européenne de suivre les progrès réalisés au sein des Etats membres dans le domaine de la formation des adultes, la pauvreté des enfants ou encore le niveau d’emploi des personnes handicapées, entre autres indicateurs. 

Enfin, le Sommet social de Porto en mai 2021 sera la prochaine étape pour continuer à avancer, au plus haut niveau politique, sur la mise en place d’une Europe plus sociale qui ne laisse personne de côté.