Les jeunes aussi ont leur voix qui comptent en Europe !

Les jeunes aussi ont leur voix qui comptent en Europe !

Publié par MEGESolene le jeudi 14 octobre 2021

Développement régional et urbain

Les jeunes aussi ont leur voix qui comptent en Europe !

Les 8 et 9 octobre derniers, près de 3 500 jeunes de toute l’Union européenne se sont retrouvés au sein du Parlement européen à Strasbourg pour débattre de l’avenir de l’Europe lors du European Youth Event (EYE) – aussi appelé Rencontre des Jeunes Européens – 2021 dont le slogan était « L’avenir est à nous ». Ils ont ainsi pu débattre et faire entendre leur voix auprès des parlementaires européens et institutions sur la démocratie, l’environnement, la justice sociale, la santé ou encore la transition numérique. Parmi eux, plus de 200 jeunes de l’Eurométropole de Strasbourg ont participé aux débats au sein du Parlement européen.

En parallèle des réflexions et débats au Parlement européen, tous les jeunes de 16 à 30 ans étaient invités à se retrouver au EYE Village, à proximité du Parlement européen. Des activités culturelles, sportives et des performances artistiques leur ont été proposées pour qu’ils se rencontrent et créent une émulation entre jeunes Européens. La Ville de Strasbourg était présente via des animations sur un stand au sein du EYE Village (photobooth, tirage au sort, visites guidées…) afin de faire rayonner Strasbourg auprès des jeunes.

Cet événement organisé par le Parlement européen tous les deux ans, en partenariat avec la Ville de Strasbourg, prend également place dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe en permettant le recueil de la voix des jeunes sur les enjeux européens. Depuis mai 2021, la plateforme YouthIdeas.eu collecte les idées des jeunes pour l’avenir de l’Europe, en collaboration avec des organisations de jeunesse, idées présentées aux membres de la Conférence pour alimenter les débats politiques en cours sur l’avenir de l’Europe.

Toutes les informations sur l’événement ici (site officiel) et ici (programme).

 

Article proposé par notre membre l’Eurométropole de Strasbourg


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

EU City Facility (EUCF) : Accompagner les villes dans la mise en œuvre de leur plan d’action en faveur du climat

Publié par Mathis Nouvelle le mercredi 13 octobre 2021

Développement régional et urbain

EU City Facility (EUCF) : Accompagner les villes dans la mise en œuvre de leur plan d’action en faveur du climat

Contraintes financières et techniques, ressources humaines disponibles, connaissance des différentes opportunités de financements… La Facilité européenne pour les villes (EU City Facility ou EUCF), a pour objectif de soutenir les autorités locales et leurs groupements, dans le cadre de l’élaboration de plans d’investissement pour la mise en œuvre de leur stratégie en faveur de l’énergie durable et du climat. Cette initiative qui vise à apporter une aide technique et juridique afin de permettre une montée en compétence encourage fortement les candidatures groupées.

Elle permet de soutenir les travaux préparatoires tels que des études juridiques, des analyses de marché, des analyses économique, des analyses de risque, éléments sine qua non pour créer une stratégie d’investissement visant à mobiliser les différentes sources de financement disponibles (Fonds structurels et d’investissement européens,  , dispositif ELENA…) et à des services de conseil tel que le « Advisory Hub » de la Banque européenne d’investissement.

Suite au succès des précédents appels, un troisième appel à projets est ouvert jusqu’au 17 décembre 2021 et un quatrième appel à candidatures, prévu pour mai-juin 2022, viendra clore le programme.

Retrouvez plus d’informations sur le site dédié ou auprès du point de contact national français à l’adresse suivante :


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Plan de relance : feu vert au plan français

Publié par MEGESolene le jeudi 1 juillet 2021

Développement régional et urbain Général

Plan de relance : feu vert au plan français

Le 23 juin dernier, la Commission européenne a approuvé le « plan de relance et de résilience » présenté le 28 avril dernier par la France et qui bénéficiera de 39,4 milliards d’euros de financements européens, sous forme de subvention. Soit environ 40 % des 100 milliards d’euros d’investissements prévus au titre de « France Relance » dont les priorités sont la transition verte, la compétitivité et la cohésion sociale et territoriale. La France prévoit notamment de dédier 46 % de l’enveloppe européenne à la transition écologique et 21% à la transition numérique.

Cette décision intervient à l’issue de la procédure d’analyse et d’évaluation préalable visant à s’assurer que les plans de relance et de résilience nationaux respectent des principes encadrant la mise en œuvre du plan de relance européen (via la « Facilité pour la reprise et la résilience »), dont :

  • la cohérence avec les recommandations par pays du Semestre européen.
  • les objectifs thématiques dont la contribution aux transitions écologique et numérique : les plans nationaux devraient affecter au moins 37 % du budget au climat et à la biodiversité et 20 % aux mesures numériques.
  • les objectifs environnementaux de l’Union européenne conformément au principe de « ne pas causer de préjudice (environnemental) important ».

Par ailleurs, la Commission européenne doit également s’assurer de la bonne association des collectivités locales et régionales à la préparation et à la mise en œuvre de ces plans. Dans un contexte où de nombreux représentants de ces collectivités au niveau européen s’inquiètent du faible niveau d’association réelle à ces travaux et des conséquences à moyen terme que cela aura sur la mise en œuvre de l’ensemble des politiques européennes.

Cette décision de la Commission européenne pour être exécutoire doit encore faire l’objet, dans un délai de quatre semaines, d’une approbation formelle à la majorité qualifiée, par le Conseil. Une décision qui devrait intervenir le 13 juillet prochain, lors de la prochaine réunion du Conseil « Affaires économiques et financières ». Cela permettra alors à la France, et aux Etats membres concernés – la Commission européenne a d’ores et déjà validé 12 plans nationaux sur les 24 reçus – d’obtenir un premier versement correspondant à 13% de l’enveloppe qui leur a été allouée dans le cadre de leur plan de relance national.

Ainsi, l’approbation du plan français par le Conseil permettra le versement d’un préfinancement de 5 milliards d’euros. Le versement des tranches successives sera lié à une évaluation préalable par la Commission européenne du respect des objectifs définis avec l’Etat membre concerné, notamment la mise en place des réformes annoncées. La France prévoit de recevoir ses versements annuels de décembre 2021 à décembre 2026.


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Conférence sur l’avenir de l’Europe : Les premiers débats !

Publié par MEGESolene le mercredi 23 juin 2021

Développement régional et urbain

Conférence sur l’avenir de l’Europe : Les premiers débats !

La cérémonie de lancement de la conférence sur l’avenir de l’Europe a eu lieu le 9 mai dernier dans l’hémicycle du Parlement européen à Strasbourg.

Celle-ci se présente comme une vaste consultation destinée à recueillir des contributions des citoyens européens sur les grands sujets actuels. Ils sont ainsi invités à donner leur avis sur l’avenir de l’Europe sur des thématiques aussi variées que le changement climatique et l’environnement, la santé, une économie plus forte, la justice sociale et l’emploi, l’UE dans le monde, les valeurs et droits, l’état de droit, la sécurité, la transformation numérique, la démocratie européenne, la migration, l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport…

Une plateforme numérique multilingue permet à tous les citoyens de toute l’Europe de participer. Elle est disponible dans les 24 langues officielles de l’UE avec des outils de traduction automatique qui permettent de dialoguer facilement avec des Européens de tous les pays de l’Union.

Une session plénière inaugurale s’est tenue le 19 juin, à nouveau dans l’hémicycle du Parlement européen à Strasbourg (revoir les débats en ligne). Les plénières sont composées de 108 eurodéputés, 54 représentants du Conseil (Etats membres), 3 de la Commission européenne et 108 des Parlements nationaux, 108 citoyens (qui sont en cours de désignation), 18 représentants du Comité économique et social européen et 18 du Comité des régions ainsi que de 8 représentants des partenaires sociaux et 8 de la société civile. Ils débattent sur un pied d’égalité. Vous pouvez retrouver ici le calendrier des prochaines séances plénières 

De leur côté, les panels de citoyens européens se réuniront dès la rentrée pour préparer les contributions qu’ils présenteront lors des sessions plénières de la conférence, notamment sur la base des contributions déposées par les citoyens sur la plateforme numérique dédiée. Par ailleurs, en amont de l’événement pour la jeunesse « European Youth Event 2021 », les 8 et 9 octobre 2021 à Strasbourg, les jeunes sont invités à participer à une consultation dédiée jusqu’à fin septembre sur la plateforme youthideas.eu. Sur la base de tous ces travaux, une synthèse des propositions sera publiée au premier semestre 2022, dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne.


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Relance en Grand Est : les fonds européens disponibles à court terme

Publié par Thomas Bautz le jeudi 3 juin 2021

Développement régional et urbain

Relance en Grand Est : les fonds européens disponibles à court terme

Le 27 mai dernier la Commission européenne a validé la modification des programmes opérationnels du Grand Est permettant l’attribution au territoire régional d’un montant total de 148,3 millions d’euros en 2021, sur une enveloppe globale de 188 millions d’euros pour le Grand Est. Les crédits REACT-EU, qui permettront de financer des projets à hauteur de 100%, seront mobilisés autour de quatre domaines prioritaires : renforcement du système régional de soins de santé, investissements dans l’efficacité énergétique des bâtiments publics et des logements sociaux, transition numérique et de la diffusion des usages du numérique, ainsi que soutien aux entreprises les plus touchées par la crise. Le calendrier de dépôt des dossiers pour l’appel à proposition 2021 s’étend de juin à décembre 2021. Pour toute question relative au dispositif REACT-EU, retrouvez les informations et les contacts utiles ici.

Toujours dans le cadre de la mise en œuvre des crédits européens pour la relance, un appel à projets « Soutien aux services de base en milieu rural », financé par le Fonds Européen Agricole de Développement Rural FEADER, a été ouvert ce 19 mai pour une période allant jusqu’au 30 septembre 2021. Parmi les projets éligibles, on retrouve notamment les équipements en faveur des services à la population, de l’offre touristique, du patrimoine culturel…


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Plan de relance européen : feu vert à la levée des fonds sur les marchés

Publié par Thomas Bautz le jeudi 3 juin 2021

Développement régional et urbain Général

Plan de relance européen : feu vert à la levée des fonds sur les marchés

Ce 31 mai, la Pologne et l’Autriche, les deux derniers Etats membres à ne pas l’avoir encore fait, ont annoncé avoir ratifié la « décision relative aux ressources propres » permettant à la Commission européenne d’emprunter sur les marchés financiers les fonds nécessaires au plan de relance européen.

La finalisation de cette procédure, préalable nécessaire à la poursuite de la mise en œuvre du plan de relance européen, permettra à la Commission européenne d’engager la stratégie de financement inédite de « Next Generation EU » qu’elle entend mettre en œuvre afin de mobiliser les fonds nécessaires pour financer notamment :

  • Facilité pour la reprise et la résilience dotée de 672,5 milliards d’euros, instrument clé du dispositif européen de relance abondant les plans nationaux de relance – dont jusqu’ici 22 des 27 ont été communiqués à la Commission européenne.
  • Soutien à la reprise en faveur de la cohésion et des territoires de l’Europe (REACT-EU) doté de 47,5 milliards d’euros : abondant les fonds structurels européens en région, y compris dans le Grand Est, pour faire face aux conséquences de la crise COVID-19 et préparer une reprise écologique, numérique et résiliente de l’économie.

Afin de faire face à l’ampleur et au rythme des sommes à emprunter d’ici à 2026 – selon un rythme annuel de 150 milliards € via l’émission d’obligations et de titres de créance de court terme – reposant sur :

  • une décision annuelle relative aux volumes des emprunts et une communication semestrielle relative aux paramètres clés du plan de financement – pour offrir de la transparence et de la prévisibilité aux investisseurs;
  • le recours à différents instruments de financement (obligations à moyen et long terme, dont certaines seront émises sous la forme d’obligations vertes NextGenerationEU, et titres de créance à court terme de l’UE) afin de maintenir une certaine souplesse en ce qui concerne l’accès au marché et de gérer les besoins de liquidité et le profil des échéances;
  • une combinaison d’adjudications et de syndications, afin de garantir un accès présentant un bon rapport coût-efficacité au financement nécessaire à des conditions avantageuses.

La Commission européenne adoptera sa première décision d’emprunt annuelle et communiquera les informations relatives à son premier plan de financement avant le début de l’emprunt de Next Generation EU, qui est attendu dès ce mois de juin.

Parallèlement, la Commission européenne devra examiner et approuver au fur et à mesure de leur dépôt, les plans de relance nationaux dans un délai de deux mois pour formuler ses éventuelles remarques, puis le Conseil de l’UE devra adopter formellement ceux-ci à la majorité qualifiée dans un délai d’un mois.

La commission européenne veillera notamment à :

  • la cohérence avec les recommandations par pays du Semestre européen
  • la contribution aux transitions écologique et numérique (les plans nationaux devraient affecter au moins 37 % du budget au climat et à la biodiversité et 20 % supplémentaires aux mesures numériques)

22 Etats membres sur 27 ont déjà soumis leur projet à la Commission européenne, dont la France le 28 avril dernier.

Un premier versement de 13 % des sommes aux Etats membres est prévu dès cet été, soit 5 milliards d’euros pour la France (sur les 40 milliards d’euros au total de financements européens contribuant au plan de relance français de 100 milliards d’euros que le Gouvernement a présenté le 3 septembre 2020).

Au 1er mars 2021, près de 26 milliards d’euros du plan de relance français étaient déjà engagés avec l’objectif d’atteindre 40 milliards d’euros d’ici fin 2021.


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Un mois de mai sous le signe de l’Europe

Publié par Thomas Bautz le jeudi 22 avril 2021

Développement régional et urbain

Un mois de mai sous le signe de l’Europe

Du 1er au 31 mai 2021, autour de la fête de l’Europe du 9 mai, se déroulera une nouvelle édition du Mois de l’Europe en partenariat avec les 4 Centres d’Information Europe Direct du territoire régional et la Région Grand Est. Chaque année le mois de mai est l’occasion d’échanger autour des valeurs européennes et promouvoir les acquis de la construction européenne.

Associations, collectivités locales, établissements d’enseignement…de nombreux événements, rencontres, expositions ou débats se dérouleront afin de faire connaître les réalisations de l’Europe en région, mettre en lumière les projets qu’elle soutient et rappeler combien l’Europe est au cœur du quotidien des citoyens et des territoires montrant la diversité et la richesse de la réalité européenne.

Les événements labélisés feront l’objet d’une communication sur site Internet Mois de l’Europe, les réseaux sociaux et sites des partenaires, ainsi que des supports et des évènements numériques de toute nature montrant la diversité et la richesse des réalisations européennes.

Retrouvez plus d’information sur l’édition 2021 du mois de l’Europe, avec des idées d’actions et de manifestations, les contacts utiles pour vous accompagner pour organiser un événement ou comment inscrire vos événements en ligne via le site dédié.


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Découvrez les priorités 2021-2027 du programme Interreg VI Grande Région

Publié par Thomas Bautz le vendredi 26 mars 2021

Développement régional et urbain

Découvrez les priorités 2021-2027 du programme Interreg VI Grande Région

Pour répondre aux enjeux de développement de cet espace transfrontalier entre le Luxembourg, la France, l’Allemagne et la Belgique, les 11 partenaires du futur programme Interreg VI Grande Région se sont accordés le 12 mars dernier sur le priorités suivantes :

  • une Europe plus verte et à zéro émission de carbone
  • une Europe plus sociale
  • une Europe plus proche des citoyens
  • une meilleure gouvernance de la coopération transfrontalière

Ces quatre objectifs politiques, qui se déclineront en 11 objectifs spécifiques – couvrant également des thèmes essentiels comme la mobilité, l’innovation, la digitalisation et le soutien aux PME – guideront la mise en œuvre du pour la période 2021 – 2027.

Prochaines étapes et dernières nouveautés, restez informé via la page dédiée « Interreg VI Grande Région » ou la newsletter du programme.


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Ouverture de l’appel à candidatures pour le concours Regiostars 2021

Publié par Thomas Bautz le jeudi 11 février 2021

Développement régional et urbain

Ouverture de l’appel à candidatures pour le concours Regiostars 2021

Célébrer les succès de la politique de développement régional et récompenser les réalisations exceptionnelles des régions et des villes à travers l’Europe telle est l’ambition de ce concours annuel organisé par la Direction générale de la politique régionale et urbaine de la commission européenne.

La 14e édition du concours Regiostars, récompensera 5 lauréats parmi des projets financés par l’Union européenne, au sein de cinq grandes catégories :

  • Une Europe intelligente : accroître la compétitivité des entreprises locales dans un monde numérique ;
  • Une Europe verte : des communautés écologiques et résilientes en milieu urbain et rural ;
  • Une Europe équitable : favoriser l’inclusion et la lutte contre les discriminations ;
  • Une Europe urbaine : promouvoir des systèmes alimentaires écologiques, durables et circulaires dans des zones urbaines fonctionnelles ;
  • Année européenne du rail 2021: renforcer la mobilité verte dans les régions ;

Comme chaque année, le public sera appelé à attribuer, parmi l’un des projets finalistes, un prix en votant pour son projet favori.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 9 mai 2021, pour en savoir plus ou soumettre un projet, rendez-vous sur plate-forme des candidatures ou consultez le guide des participants.

La cérémonie de remise des prix se tiendra à Dubrovnik en décembre 2021.


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Candidatez pour l’édition 2021 de la Semaine européenne des régions et des villes

Publié par MEGESolene le lundi 8 février 2021

Développement régional et urbain Général

Candidatez pour l’édition 2021 de la Semaine européenne des régions et des villes

La 19e édition de la Semaine européenne des régions et de villes se déroulera cette année du 11 au 14 octobre. Transition numérique, cohésion, citoyens et transition verte : seront au cœur de l’édition 2021 « Ensemble pour la relance » :

  • Cohésion de l’urgence à la résilience : Quel est l’impact du travail des régions et des villes pour la santé et la relance économique et sociale ? Quels sont leurs besoins et leurs propositions ? Quelle évaluation faire aujourd’hui des réalisations et mesures de l’Union européenne ?
  • La transition verte : Quel est le rôle des régions et des villes de l’UE pour relever les défis de la transition verte et sociale à court et à long terme ? Les transports durables, seront également à l’honneur en lien avec l’Année européenne du rail.
  • La transition numérique : Comment les régions et les villes peuvent-elles relever les défis numériques et comment les citoyens peuvent-ils contribuer à ce processus ?
  • Engagement des citoyens : Quelles sont les attentes et les propositions des citoyens pour l’avenir de l’Europe notamment dans le cadre de la conférence sur l’avenir de l’Europe?

Dates limites pour candidater :

  • Du 28 janvier au 26 mars 2021 pour l’organisation d’un événement partenaire ;
  • Du 28 juin au 3 septembre 2021 pour l’organisation d’un événement satellite ;

En raison de la situation sanitaire, cette nouvelle édition se déroulera en ligne. Une participation en présentiel limitée est envisagée mais sera à confirmer en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Vous souhaitez plus d’informations ou vous voulez trouver d’autres partenaires européens pour organiser un événement, rendez-vous sur le site de la semaine européenne des régions et des villes.


Lire la suite

Retour au blog Partager : Facebook Twitter